Numéros parus

 

Centre Saint Paul

 

Centre St Paul

 MetaBlog

TradiNews

Compte rendu du voyage de Mgr Rifan
abbé Paul Aulagnier
Objections - n°4 - mars 2006

M. l’abbé Aulagnier, toujours en mouvement pour le bien de l’Église, a organisé de bout en bout la visite en France de Mgr Rifan, évêque de Campos au Brésil, au titre de l’Administration apostolique Saint Jean-Marie Vianney. On peut dire sans exagérer que Mgr Rifan est le seul évêque traditionaliste “en règle” sur toute la Planète… Son amitié nous est précieuse!

Je fus très pris cette semaine par la visite en France de Mgr Rifan. Je n’ai pu rester très longtemps à ma table de travail. Je l’ai conduit dans tous ses déplacements ainsi qu’à l’aéroport d’Orly, le jeudi 23 février 2006 au matin où il prenait son avion à 8h45 pour Rio, au Brésil, via Lisbonne. Je l’avais accueilli à Orly, dès le mardi, 14 février, au matin.

Une semaine chargée

Avec mes confrères, nous avons passé en sa compagnie d’excellents moments, heureux de recevoir ce prélat.Nous retrouvions un peu la bonhomie épiscopale à laquelle nous avait habitué, jadis,Mgr Lefebvre…

Par courtoisie bien légitime, il visita les archevêques et évêques des diocèses où nous sommes installés, où nous pensons, si la Providence le permet, nous installer. C’est ainsi qu’il visita, dès le lendemain de son arrivée, Mgr Vingt-Trois, puis le vendredi 17 février, le nouvel évêque de Chartres, Mgr Michel Ponsard et enfin le 18 février, Mgr Ricard, archevêque de Bordeaux, président de la Conférence épiscopale française. Partout il reçut un excellent et aimable accueil. J’en fus le témoin. Il termina sa visite en France par une visite à la nonciature. Il fut reçu très courtoisement par Mgr Baldini. Cette visite était intéressante d’autant que le nonce venait d’être reçu par le Pape Benoît XVI…

Des conversations approfondies

Nous avons pu avoir avec Monseigneur Rifan, mes confrères et moi-même, une très intéressante conversation, le mercredi 15 février, au Centre Saint-Paul, tout l’après-midi. Nous étions six à «converser». Le mercredi soir, il fut interviewé par M. l’abbé de Tanouärn à Radio Courtoisie. Le jeudi soir, toujours au Centre Saint-Paul, un petit cocktail était organisé en son honneur. Universitaires, journalistes, juristes… se trouvaient autour de lui… Il répondait à toutes les questions avec franchise, souvent avec malice et en n’en éludant aucune. Il donna même des précisions sur sa fameuse « concélébration » avec l’épiscopat brésilien… sur laquelle les autorités de la FSSPX se sont déchaînées et se déchaînent encore… oubliant l’enseignement que Mgr de Castro Mayer comme Mgr Lefebvre lui-même, nos modèles, nous donnèrent en cette matière.

La position qui semble primer aujourd’hui dans la FSSPX, fut celle défendue, jadis, par le Père Vinson et le Père Barbara, position faisant de l’assistance à la nouvelle messe, un péché ; tous les deux la considéraient comme «intrinsèquement perverse »… Ce qui ne fut jamais la position de nos deux prélats. Mgr Lefebvre, dans une conférence à Ecône, refusait expressément de dire que la messe nouvelle était « intrinsèquement perverse ». Il condamnait ce langage. Tout simplement parce qu’il est faux.

Le 17 février, nous partions pour Bordeaux. Là, il célébra la messe à Saint-Eloi, assista à la messe chantée du dimanche, assura la prédication en chape et coiffé de sa mitre et enfin donna une conférence dans l’après-midi du dimanche. Conférence bien suivie par les Bordelais…

Ce que je retiens surtout de son passage à Bordeaux, au-delà de l’accueil vraiment agréable de Mgr Ricard, ce sont les conversations théologiques qui occupèrent tous les repas… La nourriture était bonne… mais les conversations meilleures encore… Beaucoup de sujets furent abordés, surtout la liberté religieuse… et la réforme liturgique. Elles laisseront des traces… des deux côtés… Nous étions heureux de pouvoir débattre, avec une véritable liberté intellectuelle, sans entendre le rappel incessant de la « ligne du parti»… Le vrai… à connaître toujours mieux, était la seule préoccupation.

Le lundi 20 février, nous remontions à Paris en visitant la belle communauté de Cheméré le Roi et son supérieur le RP de Blignière.

Enfin arriva le mardi soir 21 février, Mgr Rifan donna sa conférence à Paris, dans un style beaucoup moins protocolaire qu’à Bordeaux, dans un style plus pastoral. Ce fut un franc et vrai succès.

Remerciements

Je remercie tous mes confrères du beau témoignage sacerdotal qu’ils ont su donner à notre prélat. Intelligence, fraîcheur, joie de vivre, compétence, souci et zèle missionnaire. Voilà ce que Mgr Rifan garde dans son cœur de ce voyage…

De notre côté, nous sommes heureux d’avoir reçu un évêque catholique, en pleine communion avec Rome, qui ne nous considérait pas comme des « pestiférés », qui nous a écouté et compris.

Voilà un évêque qui dit uniquement la messe saint Pie V, qui la défend et l’étend de par le monde, Rome gardant le sourire… Après un voyage si bien rempli, Mgr Rifan accepta volontiers la détente. Entouré d’amis laïcs qui s’étaient dévoués à la bonne réussite de ce voyage, il visitait les appartements de Louis XV et Louis XVI au château de Versailles… Que de beautés !

Cette visite ne restera pas sans fruit…

Comme nous avons pu le constater, dans les entretiens privés et les conférences publiques Mgr Rifan renouvelle, me semble-t-il, un peu l’état de la question. Ses considérations sont nouvelles. Il donne comme un air de fraîcheur à notre nécessaire attitude. Ces arguments provoquent à la réflexion. Ils peuvent être discutés, contestés même, ils le furent de fait, mais on ne peut les « mépriser ». Ils doivent être pris en compte… Ils sont généralement bien fondés sur l’enseignement du Magistère de l’Église. Il réfléchit en évêque, un évêque qui connaît bien sa théologie…

Mgr Rifan n’oublie pas que la crise de l’Église continue… Elle touche principalement les esprits. Et pour sa résolution, les « abbés de Paris et de Bordeaux » proposent toujours leur concours… Hic et nunc… Et pas seulement demain… Qui, de la hiérarchie catholique, saura le comprendre et les utiliser ?

 

 

Objections - 12 rue Saint-Joseph - 75002 Paris - 01.40.26.41.78

contact

Reprise des textes autorisée, aux conditions suivantes: En donner les coordonnées complètes (titre de la revue, de l'article, auteur et date). En cas de reprise sous forme électronique, placer un lien actif vers le site de la revue Objections - http://revue.objections.free.fr | Directeur de la publication: Guillaume de Tanoüarn | Edité par: Association pour la Diffusion de la Culture Chrétienne (A.D.C.C.) 22, rue Frémicourt - 75015 Paris | Numéro de commission paritaire: 0308 G 87723